Redirection 301 : Comment ne pas impacter son référencement naturel ?

Redirection 301 : Comment ne pas impacter son référencement naturel ?

Dans cet article, nous allons vous expliquer comment réussir sa redirection 301 sans impacter son référencement naturel sur le moteur de recherche Google. 

Vous êtes hésitant à l’idée de devoir faire une redirection 301 sur votre site ? Vous avez peur de perdre les heures de travail de référencement réalisées sur celui-ci ? N’ayez aucune crainte, nous allons vous expliquer et vous épauler pour ne pas impacter votre référencement naturel au moment de la redirection de vos pages.

Afin de paramétrer aux mieux vos redirection 301, nous verrons dans cet article toutes les bonnes méthodes à suivre : Pourquoi faire une redirection 301 ? À quoi consiste t-elle ? Ou tout simplement comment réussir sa redirection 301 ?

Qu’est-ce-qu’une redirection 301 ?

La redirection 301 ou autrement appelée redirection permanente, permet de signaler à Google qu’une des pages de votre site a changé définitivement d’adresse. L’intérêt de cette redirection aura pour but de conserver la notoriété ou le « jus SEO » de la page en question. Plus concrètement, une de vos pages change de nom de domaine tout en conservant ses positions sur le moteur de recherche Google, à condition, bien entendu, que ce soit le même site.

Pourquoi faire une redirection 301 (redirection permanente) ?

La redirection 301 peut-être mise en place pour modifier la structure de votre site ou de vos urls, en évitant de ne pas modifier le positionnement des pages. La redirection permanente sera également indispensable lorsque vous souhaiterez faire un changement de nom de domaine.

  • Modification de la structure de son site

Votre site est vivant et sera voué à subir de nombreuses modifications au court de sa vie. En effet, vos catégories, sous-catégories et vos pages évolueront avec le temps. Elles seront renommées, déplacées et parfois même supprimées, et oui cela peut-arriver. Ces modifications seront gérées par le biais d’une redirection 301. Il est important de vous le souligner, votre nouvelle page doit-être proche de votre ancienne page afin de rester cohérent aux yeux des robots Google et ainsi éviter tout soupçon de manipulation des algorithmes.

  • Éviter le contenu dupliqué (duplicate content)

Et oui, la redirection 301 peut-être un bon moyen de vous éviter une pénalité Google en l’occurence de type Panda. Car oui, le contenu dupliqué ne plaît pas beaucoup à notre moteur de recherche favori. Cela peut arriver qu’une de nos pages ressemble à une autre et pour éviter cela, il vous suffira de mettre en place la redirection de cette url vers sa nouvelle url.

  • Gérer son netlinking

La redirection 301 peut vous être utile lorsque vous souhaitez gérer et conserver le travail de netlinking que vous avez fait au préalable sur vos pages. En effet, la redirection permanente permettra de récupérer les urls mal écrites depuis des ancres et des sites externes et dont les bénéfices SEO sont importants.

Afin d’apporter une expérience utilisateur plus qualitative et éviter la surcharge de votre htaccess, il est recommandé d’éviter un nombre important de redirection.

Comment faire une bonne redirection 301 ?

Nous allons vous expliquer et vous montrer les bonnes méthodes pour configurer au mieux votre redirection permanente. Voici la méthode à suivre :

  • Les anciennes catégories vers les nouvelles catégories correspondantes

RedirectPermanent /Catégorie1 ==> http://www.nouveausite.com/Catégorie1

  • Les anciennes sous-catégories vers les nouvelles sous-catégories correspondantes

RedirectPermanent/Catégorie1/Sous-Catégorie2/ ==> http://www.nouveausite.com/ Catégorie1/Sous-Catégorie2/

  • Les anciennes pages vers les nouvelles pages correspondantes

RedirectPermanent/Catégorie1/Sous-Catégorie2/Page3 ==> http://www.nouveausite.com/ Catégorie1/Sous-Catégorie2/Page3

Ce chantier doit être réalisé avec minutie afin de conserver tout le travail SEO qui aura été réalisé auparavant. Une fois vos redirection 301 réalisée, il vous faudra attendre plusieurs semaines voir plusieurs mois pour que l’index Google soit mise à jour. N’hésitez pas à tester vos redirections afin d’éviter tout problème.

Conclusion :

La redirection 301 ou redirection permanente va permettre d’ajouter de la transparence aux yeux de Google en lui communiquant votre changement d’adresse. Cela va donc permettre à Google d’apporter de la crédibilité à votre nouveau site. Cependant, soyez tout de même minutieux au moment de vos redirections pour éviter la baisse importante de votre positionnement.

Trigency
SEO   |   SEA

Contact    |   Mentions légales
© 2015 – 2021   |   Tous droits réservés   |   Trigency – Paris

HTTPS : sécurité et impact sur le référencement naturel

HTTPS : sécurité et impact sur le référencement naturel

Dans cet article, nous allons vous expliquer l’intérêt de sécuriser son site Internet sur le moteur de recherche Google.

Certains d’entre vous ont déjà dû remarquer, lors d’une recherche, la différence entre un site web sécurisé et un site web non-sécurisé, et cela, grâce au cinq lettres affichées tout à gauche de la barre d’adresse URL de votre navigateur préféré. En effet, à l’heure actuelle beaucoup d’internautes se méfient des sites qu’ils vont visiter, et pour éviter les mauvaises surprises, une partie d’entre eux, et peut-être vous, ne cliquez que sur les sites Internet ou la mention de sécurité est affichée. Pourtant, les récentes estimations montrent que seulement 40% des résultats organiques de la première page de Google comportent un site HTTPS. De plus, Google a fait de ce critère de sécurité, un critère clé de son algorithme de classement via son navigateur Chrome : 71 des sites les mieux placés dans le SERPs de Google étaient en HTTPS fin 2017, contre 37 en 2016.

Afin de paramétrer au mieux votre certificat SSL, nous verrons dans cet article toutes les bonnes méthodes à suivre : Pourquoi faut-il sécuriser son site Internet ? Qu’est-ce-que le protocole HTTPS ? Le HTTPS a t-il un impact sur votre référencement naturel ?

Qu’est-ce-que le HTTPS ?

Pour commencer, le HTTPS est la continuité du protocole HTTP. Le HTTP (HyperText Transfer Protocol, en français, «protocole de transfert hypertexte») a été conçu pour le World Wide Web. Son but est de rendre possible les échanges de données entre un serveur et un navigateur. Autrement dit, ce protocole HTTP renvoie, lorsque vous entrez une URL dans votre navigateur, une commande au serveur Web en lui demandant de chercher et afficher la page demandée.

Ce protocole HTTP rencontre malheureusement un problème car ces échanges sont ouverts à tous et ne sont donc pas confidentiels. Dans certains cas, comme lorsque vous consultez un article de journal sur le web, la gravité n’est pas présente car vous n’échangez aucunes données personnelles. Dans un autre cas, comme lorsque vous consultez votre compte bancaire en ligne, alors là les conséquences peuvent être beaucoup plus graves. En effet, dans cette situation, une personne mal attentionnée pourrait vous subtiliser vos informations personnelles comme votre numéro de compte bancaire ou tout simplement vos codes d’accès. C’est donc le manque de sécurité du HTTP qui entrainera la création du HTTPS.

Le protocole HTTPS (HyperText Transfer Protocol Secure) reprend les mêmes mécanismes que le protocole HTTP auquel a été ajouté une couche sécurisée appelée TLS (Transport Layer Security). Plus simplement, cette couche agit comme une clé de chiffrement qui crypte vos données échangées.

Pourquoi faut t-il sécuriser son site Internet ?

Le protocole HTTPS a plusieurs avantages, d’une part pour le web en tant que tel mais également pour les internautes qui naviguent sur le web :

  • Il permet dans un premier temps de sécuriser les données qui transitent entre un site web et un navigateur. L’objectif étant que personne ne puisse saisir et utiliser ces données dans un but mal attentionné. Pour cela, les informations échangées sont donc cryptées et la clé de chiffrement n’est connue que du serveur et du navigateur. Le HTTPS contribue donc à faire du web un lieu plus sûr.
  • Dans un deuxième temps, ce protocole garanti l’identité du site Internet consulté, de façon à être sûr qu’il est bien celui dont l’URL s’affiche. Cela va donc permettre d’assurer à l’internaute qu’il navigue bien sur le bon site et qu’il n’est pas sur un site frauduleux.

Le protocole HTTPS est donc davantage utilisé lorsqu’un site propose des échanges de données. En l’occurence, les sites qui proposent un formulaire, une inscription pour ouvrir un compte personnel (banque en ligne par exemple), de réaliser un paiement pour un achat avec inscription des coordonnées bancaire auront intérêt à mettre en place ce protocole HTTPS. En effet, de nos jours les sites non sécurisés ne sont pas très populaires aux yeux des internautes.

L’impact du protocole HTTPS sur votre référencement naturel

La sécurité est très importante aux yeux de Google, qui cherche de jour en jour, à rendre son moteur de recherche plus sûr.

La motivation de Google est de proposer à ses utilisateurs des sites pertinents avec des navigations rapides, fluides et sécurisées. C’est seulement à partir de 2015, que Google annonce que le protocole HTTPS favorise officiellement le classement des pages d’un site. En cas de confrontation entre deux sites de qualités et de performances égales, l’algorithme de Google favorisera par défaut celui avec la présence d’un protocole HTTPS.

Le HTTPS jouera aussi un rôle indirect sur votre référencement naturel puisqu’il fera pencher le choix d’un utilisateur qui hésite entre deux sites en choisissant celui qui sera sécurisé. Surtout lors d’un achat par exemple. Il jouera également un rôle sur le ranking Google puisque si un internaute quitte un site non-sécurisé après avoir cliqué sur le lien alors Google va percevoir une insatisfaction de l’internaute, ce qui va impacter le ranking du site en question.

Conclusion :

La migration de votre site web vers le HTTPS est une étape importante dans la vie de votre site. Cette migration permettra à vos internautes de se sentir en sécurité sur votre site web, surtout s’ils doivent vous communiquer des données personnelles. De plus, ce protocole HTTPS va vous permettre de booster indirectement votre référencement naturel.

Trigency
SEO   |   SEA

Contact    |   Mentions légales
© 2015 – 2021   |   Tous droits réservés   |   Trigency – Paris

Google My Business : Comment avoir un bon référencement local ?

Google My Business : Comment avoir un bon référencement local ?

Dans cet article, nous allons vous expliquer comment avoir un bon référencement local sur le moteur de recherche Google grâce à Google My Business.

Tout d’abord, il est nécessaire d’avoir une bonne stratégie de référencement pour toucher aux mieux les clients qui recherchent vos produits ou services sur le moteur de recherche Google. Afin d’avoir un référencement toujours plus pertinent et optimisé, il est fortement conseillé et recommandé de s’adapter aux avancées de notre moteur de recherche favori, Google. C’est en juin 2014 que le géant américain sort sa nouvelle interface Google My Business; interface qui va révolutionner le référencement dit local.

En effet, tous les commerçants qui souhaitent se faire connaître au niveau local auront tout intérêt à utiliser cet outil afin de diffuser leur carte de visite sur Internet. Simple, gratuit et facile à mettre en place, Google My Business est le moyen le plus efficace d’accroître votre référencement local, notamment grâce à sa complémentarité avec Google Maps.

Afin d’améliorer votre référencement local sur le moteur de recherche Google, nous verrons dans cet article toutes les bonnes méthodes à suivre : Qu’est-ce-que Google My Business ? Quelles sont les raisons de l’adopter ? Et quelles sont les bonnes méthodes pour mettre en place une bonne carte de visite ?

Qu’est-ce-que Google My Business ?

Comme dit précédemment, Google My Business est une interface créée par Google en juin 2014 et dont l’objectif est d’augmenter le référencement d’une entreprise au niveau local. Cet outil proposé gratuitement par Google est en quelque sort une carte de visite digitale de votre entreprise. Celle-ci s’affiche sur la page de résultat de Google ainsi que sur Google Maps au moment où vos internautes vous recherchent sur le web.

Cette fiche va fournir différentes informations sur votre entreprise à vos potentiels clients et vous permettre de : 

  • Communiquer à vos internautes vos coordonnées, site web, horaires d’ouverture et de fermeture, le tout reliés à un itinéraire vers votre point de vente.
  • Publier des photos de votre commerce ou de vos produits.
  • Collecter des avis clients. Cela va permettre de rassurer vos internautes en phase de recherche.
  • Améliorer votre visibilité sur le moteur de recherche Google.

Cet outil va donc vous permettre d’accroître la visibilité de votre entreprise sur l’ensemble de votre zone de chalandise (villes ou régions ou votre société développe son activité).

Quelles sont les raisons d’adopter l’interface Google My Business ?

Google développe de nombreux outils innovants afin d’aider au mieux les professionnels du référencement. Si certains outils ne sont pas toujours pertinents, Google My Business, au contraire, l’est s’il est utilisé de manière optimale. Voici donc les raisons pour que vous adoptiez l’interface Google My Business :

  • Augmentation de la visibilité de votre entreprise sur le moteur de recherche Google. L’avantage de cette fiche qui est à la fois visuelle et interactive permettra d’attirer vos internautes vers votre entreprise plutôt que vers celle d’un concurrent.
  • Si votre site web n’est pas responsive sur l’ensemble des plateformes (ordinateur, mobile et tablette), il est possible de rediriger vos internautes directement vers votre page Google My Business. Cela permettra d’offrir à vos internautes une expérience utilisateur plus agréable.
  • La présence d’une fiche Google My Business va également vous permettre d’augmenter votre visibilité sur la première page de résultat. En effet, il est possible d’apparaître au-dessus de la ligne de flotaison et ainsi accroître le trafic provenant de votre page et de votre présence sur Google Maps.
  • Votre fiche Google My Business aura également un impact indirect sur votre référencement naturel. En effet, si votre fiche est bien optimisée, il est acquis qu’elle vous offrira de la visibilité, du trafic et donc potentiellement des conversions.
  • Google My Business est également un levier marketing grâce au coupon de promotion utilisable sur Google Ads.

Quelles sont les bonnes méthodes pour mettre en place Google My Business ?

Après vous avoir convaincu de l’utilisation et des multiples avantages de Google My Business, nous allons voir avec vous toutes les étapes à suivre :

  • Allez sur le site Google My Business.
  • Cliquez sur le bouton bleu en haut à droite «  Gérer mon profil ».
  • Créez un compte : « pour gérer mon entreprise » ou utilisez une adresse gmail déjà existante.
  • Ajoutez ensuite votre établissement sur Google.
  • Complétez votre compte Google en remplissant les informations demandées : le nom de votre établissement, la catégorie de votre activité, l’adresse de votre commerce, les zones d’interventions (si votre activité se déroule aussi en dehors de votre commerce), les coordonnées (téléphone, site web).
  • Validez et confirmez que votre entreprise vous appartient afin que vous puissiez recevoir un code de validation (par voie postale) et ainsi activer votre fiche.

 

Attention :

  • Une fois que votre compte est créé, et au moment de votre connexion, faites attention d’utiliser la bonne adresse mail.
  • Il arrive également et régulièrement que des personnes recréées accidentellement une nouvelle fiche Google My Business en croyant se connecter à leur propre fiche. Cela va entraîner une gestion laborieuse des fiches et va même parfois entraîner des sanctions par Google du fait d’un doublon (tentative de sur-optimisation aux yeux de Google).

Conclusion :

Google My Business est devenu un outil majeur et incontournable pour acquérir un référencement local pertinent et efficace. En effet, pour toutes les entreprises de proximités tel que les coiffeurs ou même les auto-écoles par exemple, cet outil sera parfaitement adapté.

Grâce à cette fiche, vous pourrez donc donner toutes les informations utiles de votre entreprise à l’ensemble de vos internautes. Pratique, utile et facile à prendre en main, cet outil proposé gratuitement par Google est fait pour vous. N’hésitez plus et lancez vous dans la création de votre première carte de visite digitale.

Trigency
SEO   |   SEA

Contact    |   Mentions légales
© 2015 – 2021   |   Tous droits réservés   |   Trigency – Paris

Duplicate Content : Comment éviter et corriger le contenu dupliqué pour son référencement naturel ?

Duplicate Content : Comment éviter et corriger le contenu dupliqué pour son référencement naturel ?

Dans cet article, nous allons vous expliquer comment éviter et corriger le contenu dupliqué de votre site web sur le moteur de recherche Google et ainsi ne pas impacter votre référencement naturel.

Selon Gary Illyes, parmi toutes les pages web de Google, 60% d’entres elles correspondraient à du contenu dupliqué. C’est pourquoi, le géant américain Google, qui veut proposer à ses internautes du contenu toujours plus pertinent, a décidé de traiter de manière particulière ces méthodes de duplication de contenu.

Tout d’abord, un contenu dupliqué ou «duplicate content» en anglais, est le fait de retrouver un contenu identique sur différent site web. Autrement dit, si deux sites web contiennent sur leurs pages le même contenu (texte, image…) et que l’URL de chacun des sites est différent, alors, nous parlons de contenu dupliqué. Ce «duplicate content» peut avoir deux formes différentes : le contenu dupliqué externe ou le contenu dupliqué interne. Cette problématique récurrente, principalement sur les sites e-commerce, peut impacter tout le travail que vous avez réalisé en référencement naturel. Pour pallier à cela, nous allons vous aiguiller.

Afin de vous éviter toute pénalité par notre cher moteur de recherche Google (Panda), nous verrons dans cet article toutes les bonnes méthodes à suivre : Quelle est la différence entre contenu dupliqué externe et interne ?  Quel est l’impact de ces différents « duplicate content » sur votre référencement naturel ? Ou encore comment les détecter et les corriger ?

Contenu dupliqué externe

Qu’est-ce-que le contenu dupliqué externe ?

Le «duplicate content» externe, comme son nom l’indique, est un contenu identique ou partiellement identique entre deux sites web différents. Ce contenu dupliqué peut avoir différentes sources. Voici donc les causes d’un contenu dupliqué externe :

  • Lorsque vous copiez/collez du contenu (texte, image, vidéo…) d’un site web vers un autre.
  • Lorsque deux sites e-commerces vendent les mêmes produits et utilisent les fiches produits du même fournisseur.
  • Lorsque vous faites rédiger votre contenu textuel par un prestataire et que celui-ci réutilise ses textes pour un autre client ou que celui-ci les utilise sur son propre site.
  • Lorsque vous utilisez des bases de données de contenu qui peuvent être utilisées par d’autre personne (très souvent utilisé par les sites web touristiques).

En quoi le contenu dupliqué externe impact-t-il votre référencement naturel ?

S’il est utilisé, le «duplicate content» externe va impacter sur votre référencement naturel et donc nuire au bon positionnement de votre contenu sur une requête. Mais comment est-il prit en compte par les robots Google ?

Tout d’abord, il n’est absolument pas pertinent pour Google d’avoir sur sa toile différents sites proposant le même contenu. En effet, cela est redondant pour ses utilisateurs. C’est pourquoi, Google va faire un choix entre les différents sites et va favoriser le contenu le plus antérieur. Cependant, un autre facteur peut rentrer en compte. Celui de la popularité du site. Si l’algorithme de Google estime que votre site est moins ancien et moins populaire, alors dans ce cas, cela est possible que votre page soit considérée comme copiée, même si vous êtes l’auteur des contenus. Pour pallier à cela, rien de plus simple ! Il vous suffira de prouver à Google que vous êtes l’auteur original du contenu en question et de faire une demande de retrait de la copie.

Un site entier ne sera pénalisé pour cause de contenu dupliqué si et seulement si celui si est entièrement dupliqué d’un autre site.

Comment détecter le contenu dupliqué externe ?

Afin de détecter si un autre site a dupliqué le contenu d’une de vos pages, différentes méthodes existent.

La première méthode, et sans doute la plus pratique, est d’utiliser un logiciel de détection de contenu dupliqué. Et cela ne manque pas sur la toile. Voici une sélection de deux outils plutôt efficaces :

Ces deux outils marchent de la même façon. Il vous suffira de copier l’URL ou le texte de votre page pour qu’ils puissent détecter les copies.

La deuxième méthode consiste à utiliser directement Google. En effet, Google peut vous permettre de faire la vérification. Pour cela, il vous suffit de mettre entre guillemet un contenu dans la barre de recherche et Google vous sortira alors toutes les pages indexées contenant votre texte.

Comment corriger le contenu dupliqué externe ?

Voici quelques exemples courants de «duplicate content» externe ainsi que les solutions pour y remédier.

  • Dans le cas ou votre contenu a été copié par un tiers, la première option sera de contacter le site concerné afin de lui signaler le contenu dupliqué. Dans le cas ou la personne refuse de vous répondre ou de retirer le contenu dupliqué, vous pouvez engager des poursuites (protection du droit d’auteur).
  • Dans le cas ou vous faites un partenariat avec un autre site et qu’un contenu est identique entre les deux sites, pensez à : voir avec votre partenaire laquelle des deux pages doit être référencées et supprimées, réécrire le contenu d’une autre manière, empêcher l’indexation de votre page par Google avec la balise «noindex» ou via le fichier robots.txt, signaler à Google que votre contenu est dupliqué d’un autre site via une balise canonical.
  • Dans le cas ou vous êtes un site e-commerçant et que vous utilisez les fiches descriptives de vos fournisseurs, cela peut nuire à votre référencement naturel. En effet, si votre site est moins ancien et moins populaire vous serez pénalisé. Pensez donc à vous distinguer de vos concurrents en créant vos propres contenus.

Contenu dupliqué interne

Qu’est-ce-que le contenu dupliqué interne ?

Le «duplicate content» interne est un contenu identique ou partiellement identique au sein de votre propre site. Ce contenu dupliqué peut avoir différentes sources. Voici donc les causes d’un contenu dupliqué interne :

  • Lorsque vous avez des produits proches avec des textes identiques.
  • Lorsque vous avez des URLs différentes avec des textes identiques.
  • Lorsque vous avez des textes copiés de fichiers PDF disponibles sur votre site web.
  • Lorsque vous possédez des pages de tag ou de catégories WordPress mal organisées.

En quoi le contenu dupliqué interne impact-t-il votre référencement naturel ?

Plusieurs raisons sont à prendre en compte lorsque nous parlons de «duplicate content» interne et d’impact sur le référencement naturel.

En effet, si vous décidez de créer deux pages identiques sur votre site web dans le but d’avoir un référencement naturel plus efficace vous vous trompez et risquez même de n’en positionner aucunes. Dans ce cas, vous mettez en concurrence vos deux pages et le moteur de recherche Google n’en affichera qu’une des deux. Il est donc inutile de créer des pages similaires dans le but de toutes les positionner puisque ces pages seront détectées et traitées par les robots Google.

De plus, le fait de créer des pages identiques sur votre site fera perdre du temps à l’analyse de celui-ci et donc de vos pages uniques et importantes. En effet, Google crawl un nombre limité de page par site. Si vous lui faites perdre du temps à crawler des pages identiques, vous prenez donc le risque de limiter l’indexation des contenus intéressants de votre site.

Comment détecter le contenu dupliqué interne ?

Afin d’éviter le contenu dupliqué interne sur votre site, voici quelques astuces :

  • Utilisez un outil pour qu’il puisse analyser votre site. Siteliner vous permettra en quelques clics d’analyser votre site et de déterminer les éléments dupliqués. Cet outil, après analyse, vous donnera le pourcentage de contenu identique avec une ou plusieurs pages. Faites cependant attention car cet outil prend en compte votre header et votre footer (élément forcément identique entre vos pages). Pensez donc à observer uniquement le corps de votre page pour identifier au mieux les éléments dupliqués.
  • La méthode la plus sûr mais aussi la plus minutieux est de chercher vous même les cas de «duplicate content». Il vous suffira d’explorer l’intégralité de vos pages et de faire attention à vos textes, images… Si votre site web est un site e-commerce, faites davantage attention à vos fiches produits.

Comment corriger le contenu dupliqué interne ?

Voici quelques exemples courants de «duplicate content» interne ainsi que les solutions pour y remédier :

  • Un des cas les plus fréquents de contenu dupliqué interne est rencontré sur les sites e-commerçants. En effet, lorsqu’un produit est commercialisé avec des variantes différentes (couleur, taille…) sa fiche produit est très souvent identique. Pour pallier ce problème, voici trois solutions : avoir une seule fiche par produit, utiliser une balise canonical afin d’indiquer que le contenu est identique entre deux pages ou tout simplement réécrire un contenu différent pour chaque page.
  • Les fichiers PDF peuvent-être lu par Google et donc indexés s’ils sont sélectionnables sur votre site. Pour éviter que vos PDF soient mieux positionnés que vos pages, il est préférable d’empêcher leurs indexations grâce au fichier robots.txt. Si vos PDF ne sont pas tous présents dans un répertoire spécifique de votre site, vous devrez utiliser l’en-tête x-robots-tag, qui permettra l’ajout d’une balise noindex dans l’en-tête HTTP de votre page.
  • Dans le cas d’un DUST (Duplicate URL, Same Text), il vous faudra simplement choisir l’URL que vous souhaitez conserver. Gardez la page ayant le plus de liens externes et redirigez les autres URLs avec une redirection 301.

Conclusion :

Le contenu dupliqué, qu’il soit externe ou interne, peut nuire à votre référencement naturel. C’est pourquoi, il est important de faire attention et de vérifier que votre site n’en contienne pas. N’hésitez pas à utiliser des outils d’analyse ou tout simplement à créer votre propre contenu. Des contenus uniques favorisent l’indexation ainsi que le référencement naturel de votre site.

Trigency
SEO   |   SEA

Contact    |   Mentions légales
© 2015 – 2021   |   Tous droits réservés   |   Trigency – Paris

Balise Title et Méta description : Comment les optimiser ?

Balise Title et Méta description : comment les optimiser ?

Dans cet article, nous allons vous expliquer comment optimiser ces balises title et méta description sur le moteur de recherche Google.

Tout d’abord, il est important de savoir que votre balise title et votre balise méta description sont les premiers éléments que vos utilisateurs découvrent après avoir effectué une recherche. De plus, la balise title et méta description font parties des principaux critères retenus par l’algorithme Google pour positionner une page. Comme vous pouvez donc vous en douter, leurs optimisations sont un point primordial pour une stratégie SEO efficace. 

Afin de paramétrer au mieux vos balises title et méta description, nous verrons dans cet article toutes les bonnes méthodes à suivre : Quelles sont les erreurs à ne pas faire ? Quelles sont les règles à suivre pour obtenir des balises optimisées ? Ou même les méthodes à suivre pour séduire vos internautes ainsi que les robots Google ?

Balise title : pour un référencement naturel optimisé

Pour commencer, la balise title doit décrire le contenu d’une page de votre site. Cette description va permettre aux robots Google d’indexer, d’évaluer et de positionner correctement votre page web. De plus, la méta title va donner une indication importante à vos utilisateurs pour savoir, selon leur requête, s’il faut cliquer ou non sur votre site (plus précisément, est-ce-que votre site correspond à ce que recherche votre utilisateur ? ).

Vos balises title doivent répondre à deux enjeux importants pour le référencement naturel de vos pages. Le premier enjeu, et certainement le plus important, sera de répondre aux impératifs fixés par la règlementation de Google. Dans un deuxième temps, votre méta title devra répondre aux attentes de vos internautes lorsqu’ils tapent une requête sur le moteur de recherche Google.

Aux yeux de Google :

Voici les principales règles de Google afin d’optimiser au mieux vos balises title. Comme dit précédemment, ces optimisations vont permettre aux robots Google de mieux comprendre vos pages et ainsi obtenir une meilleure indexation, une meilleure évaluation et donc un meilleur positionnement.

  • Votre balise title doit contenir le mot clé principal de votre requête (ex : si votre requête est « pull homme », votre mot clé principal sera « pull homme »). Pour un meilleur résultat, votre expression clé devra être placée en début de titre. 
  • Il est préférable de ne pas répéter la requête plusieurs fois au risque de faire de la sur-optimisation.
  • N’utilisez pas un titre similaire à une autre page de votre site.
  • Utilisez une bonne syntaxe plutôt qu’une liste de mots clés et travaillez le champs lexical du sujet traité sur votre page en question pour une balise title optimisée.
  • Conseil : votre balise title ne doit pas dépasser 50 caractères sous risque que Google vous la coupe par des points de suspension. Cela impliquera donc une perte de pertinence aux yeux de Google.

Dans cette exemple, nous pouvons constater que l’ensemble des règles est respecté sauf le nombre de caractère de la Méta Title. En effet, les robots Google ont coupés par des points de suspension la Méta Title de la marque en question. Cela va donc impliquer, malgré toutes les autres règles respectées, une perte de pertinence aux yeux de Google.

Aux yeux de vos internautes :

Une fois que vous avez respecté les principales règles de Google, il sera impératif de séduire vos internautes. En effet, votre balise title doit séduire vos utilisateurs dans le but d’augmenter les chances de clic lorsqu’ils découvrent les résultats de recherche. Il faut savoir que vous ne serez pas le seul résultat, donc soyez ingénieux et faites la différence. Et pour cela, voici quelques idées :

  • Il est important de se mettre dans la peau de votre internaute. Qu’est-ce-que vous aimeriez voir à sa place pour une requête donnée.
  • Identifiez avec minutie les enjeux et les besoins de la requête pour éviter d’être hors-sujet.
  • Rendez votre titre attractif et vivant en y ajoutant de la ponctuation.
  • Mettez en avant votre argument phare.
  • Donnez envie à votre utilisateur de cliquer sur votre site grâce à des données commerciales (ex : -50% sur le deuxième article)

Comment bien optimiser sa balise méta description ?

Contrairement à la balise title, la balise méta description n’agit pas directement sur votre référencement naturel. En effet, cette balise ne fait plus partie des critères de positionnement prit en compte par Google. Pour autant, il ne faudra pas la négliger car son principal but sera de séduire vos utilisateurs. La balise méta description agit principalement sur le pourcentage de clic que vous obtiendrez depuis la page de résultat Google. Si vous séduisez donc vos utilisateurs avec votre méta description alors Google prendra en compte ce facteur pour mieux vous positionner.

Aux yeux de vos internautes :

La méta description est la suite logique de votre balise title. Cette balise vous permettra d’étoffer et d’argumenter davantage vos idées. Vous pourrez donc détailler avec plus de mots votre balise title pour laquelle votre page est optimisée.

  • Il est important d’insérer vos mots clés principaux dans votre méta description afin de montrer à vos internautes que votre page correspond parfaitement à sa demande.
  • Faites attention à votre syntaxe et aux fautes d’orthographe qui peuvent rebuter vos internautes.
  • Faites des phrases avec de la ponctuation et des verbes afin de rassurer vos utilisateurs et surtout de vous faire comprendre.
  • Faites en sorte que votre description soit unique et en accord avec le titre et le contenu de votre page (Google peut vous pénaliser s’il y a une incompatibilité dans les éléments).
  • Conseil : votre balise méta description ne doit pas dépasser 150 caractères sous risque que Google vous la coupe par des points de suspension.

Quelques astuces pour améliorer au mieux votre méta description :

Afin d’optimiser aux mieux votre méta description voici quelques idées :

  • Analysez la structure des balises des sites bien positionnés dans le moteur de recherche Google (1ère page).
  • Utilisez des outils sémantiques pour vous imprégner du champ lexical.
  • Utilisez des outils SEO performants pour affiner vos mots clés.
  • Brainstormez à plusieurs afin d’avoir plus d’idées.

Conclusion :

Afin de bien vous positionner sur le moteur de recherche Google, il faudra dans un premier temps répondre au mieux à la question que se pose votre utilisateur en effectuant sa recherche et cela commence par l’optimisation de vos balises title et méta description. 

Pour les optimiser au mieux, vous devrez répondre dans un premier temps aux critères techniques de Google et dans un deuxième temps proposer un contenu qui plaît à vos internautes. En respectant ces deux critères, vous aurez de grandes chances de bien vous positionner.

Pour finir, faites attention à la page de destination. Elle doit être en adéquation avec votre balise title et méta description. Si cela n’est pas le cas, vous risquerez de ne pas satisfaire vos internautes et donc d’impacter négativement votre positionnement.

Trigency
SEO   |   SEA

Contact    |   Mentions légales
© 2015 – 2021   |   Tous droits réservés   |   Trigency – Paris